Mon confinement en 6 outils : comment je rebondis

Il est finalement rare que je parle de « moi » dans ce blog, puisque je ne suis pas, à proprement parler « manager » !

Je partage, je témoigne, je propose, je restitue, et bien volontiers, ce que ceux que je croise vivent et souhaitent voir changer.

Mais, avez-vous remarqué ? le monde a CHANGE !! le paradygme n’est plus le même, ni pour les entreprises, ni pour les familles, ni pour les managers, ni pour …moi !

Alors, en lien avec mes clients, managers, responsables de formation, DRH, dirigeants, confrères et consoeurs, j’ai agi, réagi, testé, écouté, étudié, corrigé et ajusté mon avis, mes compétences et mon offre.

Provisoirement.

J’ai même hâte de relire ce post dans quelques semaines et de me dire « tiens, tu pensais cela ? tu faisais cela ? tu le faisais comme ça ? »

et de constater que d’autres outils, d’autres besoins, d’autres leviers seront apparus entre temps. C’est prodigieux.

Après avoir tant présenté le monde et son environnement VUCA, nous sommes plongés dedans, brutalement, mais heureusement avec des moyens.

un état d’esprit Jugaad. Tiré du vocabulaire indien, il témoigne de l’état d’esprit « débrouillard » de ceux qui n’ont … pas le choix que de l’être. Ses principes sont simples, mais tellement justes et utiles ! J’ai relu le livre phare, bourré d’exemples drôles et pertinents. L’innovation frugale, c’est exactement ce qu’il nous reste, ce qu’il nous faut. Voici les 6 principes

  1.  Rechercher des opportunités dans l’adversité
  2. Faire plus avec moins
  3. Penser et agir de manière flexible
  4. Viser la simplicité
  5. Intégrer les marges et les exclus
  6. Suivre son cœur

une communauté de pairs. Pour certains depuis 20 ans, j’ai contacté mes confrères et consoeurs avant de contacter mes clients. Nous avons RDV 2 fois par semaine pour échanger, partager, tester, challenger, rebondir. Sans eux pas de moments pour souffler, dire qu’on a peur, transformer ces peurs en désir, s’épauler et repartir plus forts, plus compétiteurs, sans doute, mais bien confiants et armés pour la bataille ! Merci Bruno, Sophie, Elizabeth, Marine, Thierry, David, mes co-cos indispensables !

des outils digitaux anciens et nouveaux. Zoom, go to webinar, livestorm, klaxoon, Wooclap, loom, demio, webex, adobe connect… Nous avons tout testé, tout regardé, tout vécu ! Interface utilisateur, expérience en binôme, en sous groupe, avec tableau blanc, sondage, musique ou pas en salle d’attente, que c’est riche et précieux ! Pas besoin de citer nos préférences, juste de constater que loin de ployer sous le nombre, nous avons profité de sa richesse. Nous savons presque tous les utiliser, ce sont désormais nos alliés !

des médias pour faire savoir: youtubeuse, podcasteuse, bloggeuse, twittos, j’y étais déjà, j’y suis de plus en plus, quelle créativité dans la contrainte ! J’ai trouvé des podcasts sur des tas de sujets supers (celui sur les métiers de la tribu événementielle de Catch On, celui de un jour un métier pour les enfants, celui des outils du manager, …), des vidéos géniales pour garder espoir, verser une larme, rire un peu ! partagez vos trouvailles en commentaires ! merci ! Cette générosité, partagée grâce aux contraintes et au temps libéré, m’a bouleversée.

la promiscuité pour grandir: réunis dans notre maison, nous sommes bien lotis. Oui mais bon, entre les ados et leurs chats, les visio qui se suivent, les devoirs de la benjamine (et des autres), les tâches quotidiennes… nous avons du multiplier les « réunions de régulation » mais aussi les remises en question, les sujets que l’on peut enfin approfondir (ou sur lesquels on revient plusieurs fois jusqu’à ce qu’on ait bien compris), les moments de complicité, la confiance qui se renforce, ou s’étiole, bref un condensé de vie de famille comme il est précieux d’en vivre pour mieux s’aimer.

les échanges professionnels, enfin, qui rythment notre vie professionnelle mais ont pris une toute autre direction. la fenêtre de Johari s’est ouverte, on veille sur l’autre, on cherche la pérennité, le vraiment gagnant, tenant compte avant tout des enjeux de l’autre pour mieux gérer les siens. De belles découvertes, comme ces signes de confiance pour « tester et apprendre » ensemble sur des projets en-cours.

Plus qu’un carnet de commande (un peu maigre, c’est vrai), j’ai rempli mon carnet de confiance et me voici prête et dans l’action, à très bientôt et merci pour cette épreuve, je ne suis plus la même, je suis bien mieux !

 

Valentine Chapus-Gilbert

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

1 thought on “Mon confinement en 6 outils : comment je rebondis”

  1. Marine COUSIN-BERNARD dit :

    J ai pris beaucoup de plaisir à lire ce post
    Je suis fière de faire partie des co-cos ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *